paccueil

Description générale

Il s’agit d’un outil d’atelier mécanique destiné à positionner le volant du véhicule de façon parfaitement droit avant de procéder aux réglages des trains roulant de véhicules légers ou utilitaires de manière à mener l’opération complète dans les meilleures conditions possibles .

Précision de l'outil

L’opérateur en atelier place cet outil dans le véhicule, l’outil apporte la précision de positionnement du volant.

Cet outil permet de s’affranchir de l’appréciation de “l’œil humain” concernant le positionnement du volant d’autant plus que l’opérateur ne peut pas être positionné en lieu et place du conducteur – face au volant – lié au fait que l’opération de géométrie nécessite l’utilisation d’un bloque pédale de frein ainsi que d’un bloque volant qui tous deux viennent s’appuyer sur le siège conducteur.

La suite de l’opération de géométrie du véhicule s’effectue avec le matériel / machine d’alignement déjà présent dans le garage.

L’outil reste positionné dans le véhicule durant toute l’opération menée en atelier jusqu’à désinstallation du matériel avant test routier ou remise au client , ce qui permet notamment de s’assurer d’un simple coup d’œil , même par l’extérieur du véhicule , que le volant n’ait pas bougé durant les réglages.

Le produit dispose de possibilités de réglages spécifiques (commentées en doc technique) pour parfaire à d’autres types de véhicules spécifiques à traiter en opération de géométrie.

En effet, en dehors d’une utilisation classique comme le montre la vidéo ci-contre, le dispositif permet un réglage en hauteur de la ligne horizontale laser, ce, en cas de géométrie sur un véhicule dont les points d’ancrage de l’outil ne sont pas symétriques (ex : véhicule en cours de réparation avec une portière manquante). La doc technique explique ce mode de fonctionnement

Équipement inédit

Ce produit n’est pas une amélioration d’un produit existant (comparativement aux systèmes de nivellement à bulles ou systèmes gyroscopiques) dont on peut considérer un mode de fonctionnement avec plusieurs aléas notamment sur le fait que ces systèmes référencent leur aplomb par rapport au sol terrestre, dépendent du soin apporté au positionnement de l’outil ainsi que l’appréciation ou l’interprétation de lecture laissée juge à chaque opérateur potentiel. L’aligneur de volant laser à nécessité plusieurs mois de développement, développement et essais menés sur le terrain par un opérateur du métier. Ce procédé unique a également nécessité un dépôt de brevet.

Productivité

Le placement de l’outil dans le véhicule s’effectue en moins de 30 secondes, c’est à dire au moins aussi rapidement que les outils existants avec, en revanche, aucun défaut de positionnement.

En effet, le placement du volant ne pouvant être fait que par vision de biais, il s’agit d’un vrai problème, sans ce nouvel outil, l’opérateur perdra davantage de temps à essayer de s’assurer au mieux de la bonne position du volant, sans toutefois en être absolument certain.

Egalement, sans cet outil, le positionnement volant dit “à l’œil” reste aléatoire, subjectif selon l’opérateur désigné, avec une perspicacité ou une acuité visuelle dépendante à chacun d’entre eux

La trace laser projetée sur la surface de la matière représente la réalité d’une position du volant et reste-la même quel que soit l’angle de vision, la même quelque soit l’opérateur qui procède à l’alignement volant. L’opérateur place l’outil, l’outil donne l’indication nécessaire.

Lampe

Complémentarité

Une lampe vient agrémenter l’utilisation globale du produit en utilisant le support de l’outil aligneur de volant lorsqu’il n’y a pas d’opération de géométrie en cours. Cette lampe est optionnelle.

Il suffit d’extraire l’aligneur de volant de la barre toit (réf : doc utilisateur) pour ensuite y positionner la lampe. L’outil devient alors un système d’éclairage, qui, monté sur la barre commune aux deux équipements, peut être aussi bien devenir un système d’éclairage à part entière.

Les deux embases des outils géométrie et lampe sont magnétiques de façon à aussi trouver une place fixe et sûre lorsque l’un ou l’autre n’est pas en cours d’utilisation.

En dehors d’une manipulation rapide et ultra simplifiée, cette option vient augmenter le taux global d’utilisation outil en atelier, ce qui fait de l’ensemble un outil ultra modulable avec une polyvalence inégalée comparée à celle de n’importe quel autre équipement existant ou à venir.

L’acquisition de l’outil trouve alors une rentabilité quasi instantanée au sein d’un atelier mécanique

Innovante

Au-delà de la fonction éclairage, cette lampe est pourvue d’une technologie de LED qui autorise son utilisation aussi dans l’environnement d’un atelier de carrosserie.

En effet, là où le spectromètre, chargé d’analyser la couleur d’une teinte de carrosserie en vue de la préparation des ingrédients de peinture, la lampe produit une lumière «vraie» qui permet d’utiliser les teintes de comparaison établies à partir de nuanciers constructeurs.

En plus de proposer cette possibilité, l’utilisation de cette lampe avec ce type bien particulier de lumière émise est la seule solution de procéder lorsqu’il s’agit de préparer une teinte à base de nacre, là où aucun spectromètre électronique n’est capable de restituer des valeurs cohérentes.

Utilisation

La lampe intervient aussi bien en intérieur du véhicule (habitacle) qu’en extérieur au véhicule (comme par exemple compartiment moteur lorsque la barre est cramponnée au capot du véhicule).

Elle dispose d’une embase magnétique qui l’autorise à être positionnée, sans nécessairement utiliser le support type de barre.

Conseil d’utilisation : dans le contexte d’une opération de géométrie, l’utilisation de la lampe va de paire pour éclairer en dessous du châssis des véhicules typiquement durant les réglages mécaniques des organes du train roulant.  Cette lampe dispose des protections nécessaires pour rester insensible aux salissures d’hydrocarbures, huiles ou graisses.